Action Etoile – Importante saisie de drogues

BRUXELLES, 11/02/2019. – Du jeudi 7 février au dimanche 10 février 2019, les services de police et de douane ont organisé dans le Benelux et en France une opération internationale commune contre le trafic de stupéfiants et le tourisme de la drogue. 241 des 2175 personnes contrôlées étaient en possession de drogue et 19 sous influence. 31 personnes ont été arrêtées et 10 véhicules ont été saisis.

Action Etoile

Résultats belges détaillés:

  • nombre de personnes contrôlées : 2175
  • nombre de véhicules contrôlés : 1366
  • nombre de trains contrôlés : 9
  • nombre de véhicules saisis : 10
  • nombre de personnes en possession de drogue : 241
  • nombre de personnes sous influence : 19
  • nombre d'arrestations : 31

Saisies:

  • Haschich : 269,42 g
  • Marijuana : 8 790,99 g
  • Graines de cannabis : 384 pièces
  • Joints : 45 pièces
  • Héroïne : 11 g
  • Cocaïne : 3 264,61 g
  • Amphétamines : 264,6 g
  • Champignons : 30 g
  • XTC : 133 pièces
  • Ketamine : 104,2 g
  • Argent : 26 815 euros
  • Armes : 14

Faits marquants :

  • En Province de Flandre Orientale, le dispositif mis en place par la zone de police de Gand le 8 février a mené à l’arrestation de 5 ressortissants belges qui sont suspectés d’activités de vente de stupéfiants. Ils étaient en possession de 104,2 g de Kétamine.
  • Dans la province d’Anvers, durant un dispositif coordonné par la douane, la Police Fédérale de la route et les zones de police de Brasschaat et Voorkempen, le 9 février, 3 paquets d’un kilo de cocaïne ont été retrouvés. L’engagement d’un scanner mobile de la douane a rapidement permis d’identifier des objets suspects dissimulés dans une cache à l’arrière d’un véhicule. Le conducteur du véhicule, un jeune ressortissant français, a été privé de liberté. La valeur marchande des stupéfiants saisis est estimée à plus de 150.000 euros. Grâce à ce même dispositif, un autre ressortissant français a été contrôlé en possession de 75 g de cocaïne dissimulés au niveau de ses sous-vêtements. L’intéressé sera cité à comparaître.
  • Un ressortissant néerlandais a été interpellé en possession de 7 690 euros. Il a été reconnu comme dealer d’héroïne par un collègue de la police néerlandaise qui participait au contrôle. La cellule judiciaire de la Police Fédérale de la route de la province d’Anvers a rédigé un procès-verbal pour suspicion de blanchiment et a procédé à la saisie de l’argent.
  • Toujours le 9 février, les motards de la Police Fédérale de la route d’Anvers ont voulu procéder au contrôle d’un véhicule immatriculé en France. A l’approche du dispositif de contrôle, le conducteur a commencé à jeter quelques sacs par la fenêtre de son véhicule. Au total, 7.5 kilos de cannabis (marijuana) ont pu être récupérés. Le suspect a été immédiatement arrêté. Lors du contrôle effectué par la zone de police d’Anvers en collaboration avec les douanes à hauteur de Berendrecht, un véhicule français a tenté de se soustraire au dispositif. Après une fuite de plus de 30 kilomètres, le fuyard a été forcé à l’arrêt en raison d’un obstacle sur sa route. Le chauffeur, en situation irrégulière sur le territoire belge, a été arrêté.
  • Les services de douane de la province d’Anvers ont procédé à des contrôles sur les envois postaux transitant par le centre de tri. L’examen de ces enveloppes a permis la découverte de nombreux stupéfiants dont 130 g de cannabis (marijuana et haschisch), 233 graines de cannabis ainsi que 152.5 g d’amphétamines. Ce modus operandi n’est pas nouveau mais il est de plus en plus utilisé par les « nouveaux » touristes de la drogue.
  • La Police Fédérale des chemins de fer a également procédé à de nombreux contrôles dans le cadre de l’opération anti-drogues. A Bruxelles, la section locale a pu ainsi mettre la main sur un ressortissant belge en possession plus de 100 g d’amphétamines et de près de 40 pilules d’XTC. A Anvers, c’est un dealer néerlandais qui a pu être intercepté grâce à la perspicacité des agents. L’intéressé était en possession de 47 pilules d’XTC, de près de 40 g de cannabis, de 20 g de cocaïne ainsi que de 100 timbres LSD. Ces individus ont été privés de liberté et les stupéfiants ont été saisis par les autorités.
  • Plusieurs bus de société « Low cost » ont été contrôlés le 10 février sur la E17 aux environs de Marke par les services de douane de Roeselaere et par la cellule judiciaire de la Police Fédérale de la route de Flandre occidentale. Il a été à nouveau constaté qu’un passager sur 10 était en possession de stupéfiants.
  • Lors de ce même contrôle, un véhicule belge avec à son bord 4 ressortissants belges originaires de la région anversoise ont été interpelés. Tous les 4 étaient connus pour des faits en relation avec les drogues et étaient en possession de 18 125 euros. Etant donné qu’aucune explication n’a pu être fournie quant à la détention de cette somme d’argent, cette dernière a été saisie.