Attentat à la pudeur et administration de substances nocives

Diffusé à la demande le parquet de Flandre Orientale, division Gand
Lieu
Deinze
Date

Dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre 2019, deux femmes se sont vues offrir un verre par deux inconnus dans le café ELPEE ‘Statieplein’ à Deinze. L’une des femmes a également été agressée sexuellement par l’un des hommes. Il lui a touché les fesses et a essayé de l’embrasser. Les deux femmes se sont senties nauséeuses après avoir absorbé les boissons.

C’était tellement mauvais qu’elles ont vomi durant plusieurs heures. Les deux suspects ont quitté le café et se sont rendus dans un autre café à proximité, le BLOCKBOX66, où ils ont été filmés par des caméras de surveillance.
Le test d’urine de l’une des victimes a montré la présence de fragments de benzodiazépine ou drogue du viol.
Les enquêteurs demandent aux femmes qui auraient pu être victimes de faits similaires de se manifester.

Suspect 1 : est un homme blanc ayant entre 22 et 30 ans. Il mesure 1m80 et est de corpulence normale. Il a les cheveux bruns coupés court coiffés en brosse. Il a une petite dentition. Il était rasé de près et parlait probablement russe ou polonais, mais a été en mesure de s’exprimer correctement en néerlandais.
Ce soir-là, il portait un T-shirt blanc avec une inscription foncée sur le côté gauche de la poitrine, un pantalon clair (jean) et des chaussures de sport blanches. Il portait un fin bracelet noir au poignet gauche.
 

Suspect 2 : est un homme ayant entre 22 et 30 ans au teint clair . Il mesure entre 1m65 et 1m70 et est très mince. Il a les cheveux noirs et est mal rasé. Il a des tâches de naissance sur la mâchoire. Il portait une veste en tissu grise avec un chiffre ou un motif sur la poitrine gauche et droite, ainsi qu’une grande bande blanche avec des lignes multicolores dans le bas (peut-être des NY yankees), une chemise claire avec un motif, un jean noir et des chaussures à lacets foncées à semelles blanches. Il portait un sac à dos blanc avec une sangle et des tons noirs.