Poursuite à Anvers et appel aux victimes potentielles

Diffusé à la demande du juge d'instruction d'Anvers et le parquet d'Anvers
Lieu
Anvers
Date

Le mardi 7 novembre 2017, au terme d'une course poursuite à Anvers, un homme a été intercepté et arrêté au volant d'une Jaguar volée aux Pays-Bas.

Peu avant son arrestation sur l'E19, à hauteur de Meer, la police avait tenté d'intercepter ce véhicule en invitant le conducteur à se garer sur le côté. Loin de vouloir s'arrêter, le conducteur a appuyé sur l'accélérateur et pris la direction d'Anvers, immédiatement poursuivi par la police. Il a ensuite pénétré à toute allure dans le centre-ville via la Groendaallaan et la Noorderlaan.

Durant sa fuite, le suspect a occasionné beaucoup de dégâts et obligé plusieurs personnes à se jeter sur le côté pour ne pas être renversées. Le juge d'instruction souhaite par conséquent établir un bilan aussi complet que possible des dommages occasionnés par le suspect.

La justice invite dès lors toutes les victimes à se manifester. Celles-ci apparaissent sur les photos rassemblées dans le cadre du programme “Alloo, bij de wegpolitie”, à savoir :

  1. le conducteur d'une Ford gris clair et celui d'une Mercedes noire qui se trouvaient dans la Noorderlaan au moment des faits. Ces véhicules pourraient avoir été endommagés par les deux panneaux de signalisation renversés par le suspect ;
  2. les 7 conducteurs (parmi les 10 concernés), qui ne se sont pas encore manifestés et qui ont vraisemblablement subi des dommages lorsque le suspect est passé à toute allure en traînant des barrières nadar derrière la Jaguar ;
  3. les deux cyclistes de la Falconplein qui ont successivement dû s'écarter devant la Jaguar ;
  4. un piéton qui a dû s'écarter de justesse dans la Oude Leeuwenrui ;

le conducteur de la moto qui a dû se déporter au début de la Rodestraat.
Les enquêteurs invitent ces personnes à se manifester.