Meurtre de Donatienne L’HOSTE

Diffusé à la demande Juge d’instruction Blondiaux à Mons
Lieu
Cuesmes
Date

Il y a 10 ans, le 07 septembre 2006, le corps sans vie de Donatienne L'HOSTE a été retrouvé à son domicile à CUESMES, rue du Chemin de Fer.

L'enquête et les analyses ont révélé que le décès remontait au week-end du 02 et 03 septembre 2006 en journée.

Donatienne L'HOSTE avait alors 64 ans. Elle était connue dans son quartier sous le diminutif de « Donna ». Donatienne vivait seule et avait de nombreuses activités. Bien qu'elle possédait une voiture, elle avait pour habitude de se déplacer principalement à vélo. De confession catholique, elle allait régulièrement à l'église et fréquentait des groupes de prières. Elle se rendait au chevet des malades. Elle suivait également des cours de dessins à l'école des Arts et Métiers.

Elle était très méfiante et ne recevait que peu de visites.

Il semble toutefois que Donatienne L'HOSTE aurait ouvert la porte à une connaissance et l'aurait faite entrer dans son habitation.

Ils auraient alors discuté ensemble pendant un certain moment, durant lequel son interlocuteur aurait fumé un cigarillo, retrouvé écrasé dans le cendrier par les enquêteurs. Il devait s'agir d'une personne suffisamment proche de la victime pour qu'elle lui serve un verre d'alcool et qu'elle l'autorise à fumer à l'intérieur, ce qui n'était pas dans ses habitudes.

Cette personne pourrait être la dernière personne à avoir vu Donatienne L'HOSTE vivante, et pourrait être un témoin capital dans l'enquête.

Quelques jours avant son décès, le 29 août 2006, un témoin aurait également aperçu un individu entrer par la porte du garage. Les enquêteurs souhaiteraient connaître l'identité de cette personne ?

Les services d'enquête recherchent tout témoin qui aurait vu un individu s'enfuir après le fait ou qui aurait vu un véhicule ou une situation suspecte à proximité des lieux ou qui possèderait des renseignements sur ce meurtre survenu début septembre 2006.

Si vous avez des informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

La discrétion est assurée.