Attaque à main armée d’une librairie située à Essen

Diffusé à la demande du Parquet d'Anvers
Lieu
Essen
Date

Le vendredi 18 janvier 2019 à 06h05, une Volvo V40 s’est stationnée devant la librairie « Romanneke » située à Over d Aa in Horendonk, hameau de Essen.

Les auteurs se sont directement dirigés vers l’arrière du magasin. A hauteur de la porte d’entrée, située entre le magasin et le bureau, la victime a été confrontée aux auteurs. Ils l’ont forcée – en la menaçant avec des couteaux de cuisine – à se rendre dans la partie privative de l’habitation, où elle a été ligotée aux bras. Elle a ensuite été transportée dans le bureau où elle a été obligée de se coucher par terre.
Les auteurs avaient une (housse, un drap housse) et y ont enfourné les cigarettes. Ils ont également réussi à ouvrir la caisse et y prendre l’argent.
Après quelques minutes, les auteurs ont quitté les lieux.
Le 2ème auteur a pris place à l’avant de la voiture, côté passager. Le 1er auteur a jeté le sac sur la banquette arrière côté droit de la voiture, est passé par derrière celle-ci pour prendre le volant. Avant de prendre place au volant, il a jeté son casque sur la banquette arrière de la voiture. Il était cagoulé sous son casque. Un homme en camionnette est arrivé et a constaté que quelque chose de louche se passait. Il a fait marche arrière et a essayé de bloquer la voiture de fuite en se mettant en travers de la rue. Les auteurs ont continué en roulant sur le passage piéton et la piste cyclable. L’auto a pris la fuite en direction des Pays-Bas. Au carrefour ‘Postbaan/Steenpaal’, la voiture a continué tout droit.
Entre-temps, la victime a pu se libérer et a constaté que les auteurs s’étaient déjà enfuis.

Description des auteurs et de la voiture :
Auteur 1 :
il portait un pantalon noir, un pull bleu foncé brodé du texte fluorescent « Real Goods Co’ , un casque intégral, noir et une cagoule noire, des chaussures noires et des gants noirs. Il mesurait environ 1m80 et maigre. Il parlait flamand.

Auteur 2 :
il portait des chaussures foncées, une veste claire à capuche, des gants noirs, et une écharpe noire dissimulant son visage. D’allure athlétique et mesurant environ 1m70. Il parlait néerlandais avec un accent étranger et était nerveux.

La voiture :
c’était une Volvo V40, probablement anthracite et d’année de construction 2002-2004, plaque polonaise sur le tableau de bord et plaque polonaise à l’arrière. La voiture était munie d’un toit ouvrant.
La voiture était encore gelée. Cela peut signifier que les auteurs n’ont pas dû rouler loin parce qu’ils vivent à proximité de l’endroit des faits. Il se pourrait aussi qu’ils aient stationné la voiture à proximité pour l’utiliser le jour des faits. Peut-être que quelqu’un aurait remarqué quelque chose.