Viols en série. Appel aux victimes.

Diffusé à la demande du parquet de Limbourg, division Hasselt et le Juge d'Instruction de Limbourg
Lieu
dans toute la Flandre
Date

Le 27 septembre 2016, un homme a été arrêté. Il est soupçonné de plusieurs viols, agressions, fraudes, vols et abus de confiance.

Son mandat d'arrêt a été prolongé le 17/02/17.

Fausse identité de l'auteur

L'homme trouvait ses victimes sur le site de rencontre TWOO et utilisait une fausse identité. Dans les messages instantanés (chat), il se faisait appeler Raf, Rafke, Rafaello, Roberto ou Raphael Bastiaans. Sur son profil, il utilisait une photo d'un cycliste portant des lunettes de soleil. Il prétendait être célibataire, travailler comme technicien chez Telenet, avoir des origines italiennes et rouler en Ford Focus blanche.

Tout était mensonger.

Raf a sévit pendant des années non seulement dans le Limbourg mais dans toute la Flandre. Au début, il empruntait de l'argent et ne remboursait pas ses victimes. Mais depuis le mois d'avril 2016, ses escroqueries ont évolué vers un jeu de contrôle obscène mais aussi d'abus sexuels.

Depuis son arrestation en septembre 2016, 19 victimes se sont manifestées. Les enquêteurs n'excluent pas qu'il ait fait beaucoup plus de victimes.

Modus Operandi

Sur les sites de rencontres, il prennait contact avec des femmes sous le diminutif de "Raf". Il était très actif. Une fois les victimes en confiance, il se rendait à un rendez-vous soit chez les femmes, soit dans un parking public. Il était très galant et invitait les femmes à prendre un verre . Dans le cocktail de jus de fruits ou de limoncello, il mettait un puissant sédatif et un ecstasy, une combinaison très dangereuse pouvant être fatale. En quelques minutes, les femmes tombent dans un sommeil profond. Mais avant qu'elles ne perdent connaissance, Raf leur demande leur code bancaire et s'empare de leur(s) carte(s) bancaire. Quand les victimes se réveillent après deux ou trois heures, Raf est parti avec l'argent, les cartes de banque et le GSM. Dans de nombreux cas, les femmes ont été non seulement volées mais aussi agressées ou violées. Pour les victimes ayant résisté à son cocktail anesthésiant, il a utilisé la violence.

Appel aux victimes

Les enquêteurs lancent un appel à toutes les femmes qui ont eu des contacts avec Raf. Ils comprennent que c'est difficile pour elles de se manifester mais il est important de pouvoir établir la période où Raf était actif. La police réexamine, en parallèle, tous les décès suspects au cours de ces dernières années afin de déterminer l'implication ou non de Raf.

Si vous avez été victime de cet homme ou si vous avez des informations sur celui-ci, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.