Faits de Moeurs dans le parc Sint-Anna à Maldegem

Diffusé à la demande du parquet de Flandre orientale, division Gand
Lieu
Maldegem
Date

Le lundi 28 septembre 2015 vers 17h45, une jeune fille mineure a été victime d'une agression sexuelle dans le parc Sint-Anna à Maldegem.
Les deux auteurs ont été remarqués alors qu'ils se trouvaient à côté d'un banc le long de l'allée centrale du parc (près de l'aire de jeux). La victime est passée à gauche des individus et a continué sa route en empruntant l'allée centrale en direction du marché de Maldegem.
Un peu après, les deux hommes se sont retrouvés soudainement face à elle et ont emmené la jeune fille dans une partie boisée à droite de l'allée centrale.

Portrait-Robot 1

Le 1er auteur est âgé d'une trentaine d'années. Il mesure environ 1m85 et est musclé. Il a le teint mat, un visage oval, les yeux noirs. Il porte une barbe et a les cheveux foncés coupés courts coiffés en brosse.
Il a d'épais sourcils et un large nez épaté, mais ce qui est certainement plus frappant, c'est la cicatrice linéaire à gauche de son front.
Au moment des faits, il portait une veste de training bleu clair avec des lignes blanches - probablement de marque Adidas, un pantalon en jeans bleu foncé et des chaussures abîmées.

Portrait-Robot 2

Le 2ème auteur est également âgé d'une trentaine d'années. Il mesure environ 1m80 et est de corpulence forte. Il a le teint mat, un visage rond, les yeux foncés, un nez plat et des cheveux courts foncés, un peu plus longs que son comparse et également coiffés en brosse. Ses yeux sont plus petits avec de fins sourcils et il a une petite bouche avec la lèvre inférieure épaisse.
Au moment des faits, il portait une veste de training colorée de violet, de bleu et de vert, un pantalon en jeans bleu foncé et des chaussures blanches Adidas sales.

Les 2 auteurs s'exprimaient dans une langue étrangère. Ils ont dit seulement une phrase dans un néerlandais très approximatif.
Si vous reconnaissez ces individus ou si vous avez des informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.