Aller au contenu principal
Appelez le 101 pour une assistance policière urgente.
Banner federale politie

Surfons Tranquille: Top secret ! Un monde à décrypter ... l'expo

De tout temps, les hommes ont cherché à protéger leurs données. Qu’il s’agisse de celles liées à leur vie personnelle mais aussi celles liées à leur fonction ou encore, plus largement, les données de leur pays, afin de les préserver de la curiosité de ceux qu’ils considéraient comme leurs ennemis. Cette protection pouvait passer par des structures physiques comme des coffre-forts qui abritaient des documents mais aussi par des techniques visant à crypter les données, notamment en utilisant des codes secrets générés par des machines.

Le numérique étant désormais omniprésent dans notre vie, nous nous posons aussi régulièrement la question de la protection de nos informations privées et surtout, de leur dispersion. L’occasion de vous parler de cette exposition organisée à Mons et qui se tient au Mundameum. Ouverte depuis le 10 octobre, elle vous permet de découvrir des machines qui ont été utilisées pour chiffrer des données au cours des siècles qui nous ont précédés.

Vous pourrez aussi découvrir, par exemple, le travail accompli par Alan Turing et Claude Shannon. Comme le précise Jean-Jacques Quisquater, cryptologue qui est aussi le commissaire de cette exposition, ces chercheurs ont participé à la protection des messages confidentiels venant des commandements alliés, pendant la seconde guerre mondiale. Ils ont aussi contribué à casser les codes allemands, y compris de la fameuse machine Enigma, dont un exemplaire original vous est présenté dans cette exposition. Et ils ont ainsi créé les bases de la technologie qui a conduit au CD, aux codes secrets très sûrs mais aussi à nos smartphones.

L’exposition vous permettra aussi de vous plonger dans l’univers du Darknet, cette partie cachée d’Internet, très utilisée pour les activités illicites et d’en mieux comprendre le fonctionnement.

Et puis, en vous promenant, vous aurez aussi l’occasion de découvrir, par exemple, le téléphone qu’utilisait le président François Hollande et qui chiffrait ses conversations ou encore comment nos billets sont sécurisés par la banque nationale en prenant notamment l’exemple du billet de 50€ devenu un concentré de haute technologie.