Surfons Tranquille: Santé, attention à l'hyperconnexion numérique

Début octobre, nous évoquions la campagne du Centre belge pour la Cybersécurité qui nous invitait à être attentif à notre santé virtuelle. Mais ce numérique n’influence-t-il pas aussi notre santé réelle ?

Si l’on en croit ce sondage réalisé en France, en avril dernier, auprès de 1033 personnes de plus de 18 ans, il y a manifestement un impact sur notre bien-être.

A la question de savoir si ces personnes se sentent dépendantes de leurs objets connectés, 38 % ont répondu un peu mais, 29% ont répondu en être totalement dépendantes.

C’est la fondation April, dont l’une des missions est la prévention en matière de santé, qui est à l’origine de cette enquête. Un des médecins qui est membre du conseil d’administration expliquait que cette enquête confirmait la tendance à "l’hyperconnexion numérique" chez les Français. Ceci dit, ce qui est vrai pour nos voisins l’est certainement également pour de nombreux Belges. Ce médecin dénonce les dangers pour la santé et notamment, l’impact sur le sommeil mais aussi une alimentation perturbée et une activité physique insuffisante.

Dans ce sondage, les personnes interrogées estiment effectivement que cette exposition aux écrans à un impact négatif. Ils sont 57% a considérer que cela nuit à leur activité physique, 56 % à la qualité de leur sommeil et 76% que cela a un impact sur leur vision. Lorsqu’on les interroge au sujet de la durée passée devant l’écran, la moyenne s’établit à 4 heures et 22 minutes par jour. Dans la tranche des 18-34 ans, on passe à 6h38.

Consciente de cet impact, les grandes marques commencent à proposer des solutions. C’est ainsi, par exemple, que, profitant de la mise à jour récente de son système d’exploitation pour ses smartphones et tablettes, Apple propose un nouvel outil nommé "Screen Time" qui va vous envoyer des notifications vous permettant de savoir combien de fois vous avez pris votre téléphone ou votre tablette mais aussi, le temps que vous avez passé sur les applications ou sur le net.

Google via la nouvelle version de son système d’exploitation nommée Android P vous permettra également d’accéder aux statistiques de votre utilisation et de gérer l’usage de certaines applications. Le tout complété d’une fonction baptisée Wind Down, conçue pour améliorer la qualité de votre sommeil.