Surfons Tranquille: Facebook, la mésaventure d'un jeune étudiant ...

Nous évoquons souvent la confidentialité de nos informations sur Facebook et, notamment, leur dispersion. Tout ceci en fonction des réglages mis en place au niveau du profil. Et la mésaventure d’un jeune étudiant bruxellois nous donne l’occasion d’y revenir.

Appelons-le Simon. Il poursuit des études de Droit et est inscrit dans une des facultés de la région bruxelloise. Comme de très nombreux étudiants, Simon se rend désormais au cours avec son ordinateur portable.

Dans cette faculté de Droit, un accès WiFi est mis à disposition des étudiants lesquels en profitent évidemment pour faire quelques recherches sur le net mais aussi pour publier des commentaires sur Facebook. C’est ici que commence la mésaventure de Simon. Profitant d’une pause lors d’un cours, il se rend aux toilettes, laissant son matériel et son ordinateur sur le banc qu’il occupe.

A son retour, rien de particulier. Mais à l’extérieur de l’auditoire, c’est différent.

Un message est apparu sur son profil Facebook dans lequel il précise avoir été victime d’une agression, laquelle lui vaut une jambe cassée. Et ce message fait rapidement le buzz auprès de ses amis et de sa famille mais aussi, au-delà, notamment pour ceux dont le réglage du profil permet une diffusion aux “amis et à leurs amis”.

L’inquiétude grandit car Simon n’est pas joignable. En effet, lui, prudent, a éteint son téléphone pendant les cours et ne s’imagine pas ce qui se passe à l’extérieur. Vous l’avez compris, un des étudiants, présent dans l’auditoire, profitant de l’absence de Simon, s’est glissé dans son profil Facebook et a rédigé le message.

Convaincu de lui faire une bonne blague, il n’a évidemment pas mesuré la puissance de Facebook en terme de diffusion. De son côté, Simon a commis l’erreur de faire mémoriser le mot de passe de son profil Facebook par son navigateur, ce qui a permis l’accès à celui-ci.

Même si cela peut s’avérer très pratique, il faut donc éviter de faire mémoriser vos données de connexion par le logiciel que vous utilisez pour aller sur le net. Et puis, prenez vraiment le temps de paramétrer votre profil sur Facebook. Vous pouvez, par exemple, faire en sorte que, par défaut, la diffusion d’un message soit limité à vous. Et c’est avant de le publier que vous définirez sa portée.