Classic 21 Sécurité: Vive la pause pipi

On vous dit régulièrement de faire des pauses quand vous conduisez, pour ne pas accumuler de la fatigue, mais il y a un aspect qu’on n’aborde jamais, sans doute par pudeur ou par gêne, et qui est la nécessité de ne pas rester au volant en se retenant d’aller aux toilettes.

Pourtant, c’est une aussi bonne raison que de s’arrêter pour souffler, comme des chercheurs Australiens l’ont découvert. En effet, avoir un besoin pressant alors qu'on conduit peut se révéler tout aussi dangereux qu'un excès d'alcool dans le sang. Selon leurs constatations, se retenir d’aller aux toilettes perturberait autant la conduite qu'un taux d'alcoolémie de 0.5 gr d’alcool dans le sang ou qu’un déficit de sommeil.

Les résultats de l'étude, publiée il y a quelques mois dans la revue "Neurology & Urodynamics", montrent que les conducteurs perdent leur concentration lorsque leur vessie est pleine et réagissent moins rapidement qu'en temps normal.

On peut donc vous conseiller deux choses : d’une part, n’hésitez pas à faire un petit pipi avant de partir, et d’autre part, si le besoin se manifeste sur la route, faites aussi vite que possible un arrêt pour vous soulager.

Ajoutons que ce message de prévention pour vous inciter à vider votre vessie est aussi utile en cas d’accident. Car une vessie peut plus facilement se déchirer en cas de choc si elle est remplie. Or, une déchirure de la vessie n’est vraiment pas une blessure anodine, bien au contraire, puisque suite à cela, le risque de décès est assez important.

Bref, que ce soit le conducteur ou les passagers, ne reportez pas les pauses pipi à plus tard, c’est aussi une question de sécurité.