Direction d'appui canin

La Direction d'appui canin a été créée en 1968 au sein de l'Ecole spéciale de l'ex-Gendarmerie afin d'assurer la formation des chiens et maîtres-chiens de la Gendarmerie.

Fin des années 60, le service de formation canine a déménagé à la légion mobile à Bruxelles pour ensuite se retrouver dans le courant des années 70 à Sint Joris-Weert.

Dans les années qui ont suivi, le service a encore changé deux fois de localisation (Domaine militaire de Bourg-Léopold, Louvain) pour finalement en 2004, s'installer définitivement au Domaine militaire de Neerhespen.

Lors de la réforme des polices en 2001, le Service d'appui canin est rattaché à la Direction générale de l''appui opérationnel.

Depuis le 1er mars 2007, le service fait partie de la Direction générale de la police administrative de la police fédérale.

Suite à la publication de l'arrêté royal du 23 août 2014, le service devient la Direction d'appui canin.

Depuis le 20ème siècle, ils en ont vécu des choses ! La preuve en images : https://youtu.be/qWMuVl0QB0g

 

Composition

La Direction d'appui canin est composé d'un pilier opérationnel et d'un pilier formation :

  • Le pilier opérationnel envoie des teams canins spécialisés sur le terrain à la demande des autorités judiciaires ainsi que des services de la police locale ou fédérale. Ce pilier s'assure également qu'un minimum de teams canins soient disponibles 24/24 heures en dehors des heures normales de service.
  • Le pilier formation s'occupe, comme l'appellation le fait supposer, de la formation de tous les chiens et maîtres-chiens de la police fédérale. Un appui est également fourni à la police locale, via les écoles de police provinciales, pour la formation de chiens et maîtres-chiens de patrouille.

Chiens spécialisés

Pour l'instant, la police fédérale dispose d'environ quatre-vingt teams canins spécialisés. La moitié de ces chiens fait partie de la Direction d'appui canin et le reste des teams canins est actif au sein d'autres services de la police fédérale tels que les Unités spéciales, la police des chemins de fer et la police de la navigation.

Chaque team canin (chien + maître-chien) formé par la Direction d'appui canin, peut se spécialiser dans une discipline particulière:

Chiens de la Direction d'appui canin

1. Le CHIEN PISTEUR travaille sur base de l'odeur de personnes vivantes.

Le chien pisteur est engagé dans le cadre des missions suivantes :

  • Il peut retrouver l'odeur humaine spécifique d'une personne et ensuite la suivre. C'est principalement dans le cadre de disparitions inquiétantes et de criminels en fuite que le chien pisteur peut apporter une plus-value significative pour les services de police en utilisant cette méthode.
  • Le chien peut effectuer une recherche en libre dans une zone déterminée afin de retrouver toute personne qui pourrait être (ou était) présente.

2. Le CHIEN DROGUES PASSIF recherche des produits stupéfiants illégaux sur des personnes et s'assied devant la personne lorsqu'il détecte une odeur suspecte. Ce chien est principalement engagé lors de contrôles de grands groupes de personnes dans les écoles, prisons, dancings, avions, trains, festivals, etc.

Sélection et formation

Les chiens qui travaillent au sein de la police sont soit la propriété de la police fédérale ou de la police locale, soit du maître-chien même. L'information reprise ci-dessous concerne uniquement les chiens faisant partie de la Direction d'appui canin.

  • Achat d'un chien de police

En principe, tous les chiens entre 9 mois et 2 ans peuvent entrer en ligne de compte pour une formation au sein de la Direction d'appui canin. Lors de l'achat, une attention particulière est cependant portée sur certaines caractéristiques telles que le comportement social et le courage mais aussi sur certains instincts et talents spéciaux tels que la recherche et le rapport d'objets.

Avant d'acheter définitivement un chien, celui-ci est observé dans le moindre détail et évalué. Si le chien reçoit une évaluation positive, il doit encore subir un examen médical au Service vétérinaire de la police fédérale avant que la procédure définitive d'achat ne puisse être lancée.

  • Sélection d'un candidat maître-chien

Afin de devenir maître-chien, un certain nombre de conditions doivent être remplies. Ainsi, le candidat maître-chien doit revêtir le grade d'inspecteur de police et faire preuve de grande disponibilité pour le service. Il est important qu'il manifeste un intérêt permanent et beaucoup de motivation afin d'éduquer un chien de police, de le former et de l'entretenir mais il doit également disposer d'un bon esprit d'équipe.

La Direction attend du maître-chien qu'il se montre très flexible quant à l'organisation du travail et qu'il soit intègre et collégial. Pouvoir travailler de manière autonome est également une nécessité.

Etant donné que les teams canins de la Direction d'appui canin sont engagés dans tout le pays, la connaissance de la deuxième langue nationale est un atout.

La procédure de sélection est composée des 4 étapes suivantes : épreuve écrite, interview, visite médicale et stage d'une semaine. Chaque étape est éliminatoire. Lorsqu'un maître-chien est retenu au terme de la sélection, il peut alors commencer sa formation au sein de la Direction d'appui canin.

  • Formation du team canin

Après achat définitif, le chien commence sa formation chez un formateur et la complètera ensuite chez le maître-chien.

La cellule formation assure les formations de base et continuées de tous les chiens appartenant à la police fédérale. Elle fournit un appui, à la demande des écoles de police, lors de la formation de base des chiens de patrouille.

Si la police locale désire intégrer un maître-chien de patrouille dans sa formation du personnel, le team doit toujours être formé par une école de police. En fonction des éventuelles dispenses obtenues, la formation fonctionnelle de base du team canin dure entre 5 et 26 semaines. Ensuite, le team canin peut encore suivre chaque année une formation continuée pour confirmer le niveau atteint et même continuer à s'améliorer. Ces formations mettent souvent l'accent sur le comportement social et la possibilité de pouvoir engager en tout temps le team canin sans stress (football, concerts, etc.).

Expertise et avis technique

Avec les années, la Direction a acquis une expérience approfondie dans la formation mais également dans le travail avec chiens de police.

La Direction d'appui canin se tient à disposition de toutes les autorités et services de police, que ce soit pour des demandes d'ordre général ou même plus spécifiques en ce qui concerne l'engagement de chiens de police dans le cadre de missions de police administrative ou judiciaire (préparation d'une opération de police, législation spécifique, phénomène particulier, adresses de contacts à l'étranger, etc.).

Un projet peut également être mis en oeuvre sur base de situations auxquelles sont confrontés les teams canins dans la pratique de sorte que le résultat du projet en question permette de répondre au mieux aux demandes concrètes des teams canins opérationnels.

Tous les projets ont pour objectif d'obtenir et de maintenir un niveau de qualité acceptable ainsi que de garantir et d'augmenter la fiabilité de l'appui canin spécialisé.

Coopération internationale

La Direction d'appui canin entretient des contacts étroits avec différents pays tels que les Pays-Bas, la France, l'Allemagne, la Suisse, la Pologne, etc. Cela permet d'échanger des connaissances et informations, d'analyser de nouvelles techniques et méthodes d'entraînement mais aussi d'examiner et d'évaluer différentes spécialisations canines.

Tout d'abord, cette collaboration a pour objectif de pouvoir encore plus harmoniser l'engagement des teams canins spécialisés avec la demande concrète des autorités judiciaires ainsi que des services de police locale et fédérale. Ensuite, cette collaboration permet de toujours améliorer la qualité des teams canins spécialisés.