L’aquaplaning : un danger réel, bien que souvent invisible

Lorsque votre voiture roule sous la pluie ou s'aventure dans une flaque d'eau, les rainures de vos pneus évacuent l'eau afin de permettre au véhicule de se frayer un passage tout en gardant le contact avec le sol. Mais parfois, les rainures de vos pneus n'arrivent plus à drainer correctement l'eau de sorte qu'il reste une couche d'eau sous les pneus. Ceux-ci tournent alors sur une surface aqueuse qui ne permet plus au véhicule d'avoir une tenue de route stable. On parle dès lors d'aquaplaning ou d'aquaplanage, la cause de beaucoup d'accidents et de sorties de route incontrôlées.

Précautions pour éviter l'aquaplaning

La vitesse joue un rôle majeur dans l'aquaplaning. Plus vous roulez vite, plus les pneus doivent évacuer de l'eau. Il vous faut donc rouler plus lentement et freiner plus tôt que d'habitude. Sur une route mouillée, votre distance de freinage est multipliée par deux ou trois. Maintenez donc vos distances.

Rappelez-vous aussi que lorsqu'il pleut et que vous conduisez, il faut prendre des précautions supplémentaires durant la première demi-heure. En effet, la première pluie est la plus dangereuse car elle se mélange avec la boue et l'huile présentes sur la route et forment une couche glissante.

Prévention

  • Veillez à ce que les pneus soient suffisamment gonflés;
  • Anticipez l'approche d'une grosse flaque d'eau en freinant progressivement avant que les roues du véhicule ne pénètrent dans la flaque. Les flaques d'eau ont tendance à se former et à se développer sur les bas-côtés de la chaussée, aussi est-il préférable, quand il a beaucoup plu, de se tenir le plus possible au centre de la route;
  • Essayez de conduire sur les traces laissées par les conducteurs qui vous précèdent, elles sont en général plus sèches que la route. Il y a moins d'eau et le danger d'aquaplanage est réduit;
  • Sur des routes mouillées ou enneigées : accélérez, décélérez et freinez en douceur pour éviter le risque de dérapage;
  • Modérez votre vitesse : en général, par temps de pluie, il faut réduire sa vitesse de 20 à 30 km/h par rapport à la vitesse autorisée;
  • Gardez une distance de sécurité : pour arrêter un véhicule par temps de pluie, de neige ou de verglas, il vous faudra 2 à 3 fois la distance de freinage normale;
  • En cas de pluie, il faut désactiver le régulateur de vitesse. En effet, s'il y a trop d'eau sur la route, votre véhicule ralentit forcément et l'ordinateur commandera au moteur une accélération pour maintenir la vitesse sélectionnée, d'où un risque très grand de dérapage.

Comment réagir en cas d'aquaplaning ?

  • Surtout, restez calme : ne freinez pas brusquement et ne braquez pas pour vous écarter le plus rapidement possible de la flaque, car vous risqueriez de perdre le contrôle de votre véhicule;
  • Relâchez lentement l'accélérateur et freinez sur le moteur jusqu'à ce que vos pneus soient à nouveau en contact avec le sol;
  • Gardez le cap et regardez devant vous. Il est prouvé que lors d'un dérapage, le conducteur a le réflexe de fixer les obstacles potentiels (et donc de se diriger sur eux) au lieu de se concentrer sur la trajectoire à suivre !
  • Tournez votre volant dans la direction du dérapage (si la voiture chasse à gauche, tournez à gauche). Attendez que les roues reprennent de l'adhérence et contre-braquez pour redresser le véhicule.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question? Contactez-nous via le formulaire de contact.