Accidents avec gibier - conseils

1 accident sur 4 en 2016 était dû à un gibier sur le territoire de la zone de police de Gaume


Sangliers, chevreuils, cerfs…sont chaque année à l'origine d'accidents de la route : en 2016, 142 accidents sont actés avec du gibier, soit 25% de tous les accidents.

Si, en général, les collisions avec gibier n'occasionnent que des dégâts matériels (parfois cependant avec déclassement du véhicule), il n'en reste pas moins vrai que des blessures peuvent en découler et, dans certains cas plus graves, entraîner la mort.

Lorsque la chasse est à nouveau ouverte, cela implique pour nous, conducteurs, une vigilance accrue sur les routes.
En effet, à cette époque de l'année, le gibier est dérangé dans ses habitudes donc plus nerveux et il peut surgir à tout moment devant notre véhicule.

C'est pour cette raison, que nous vous recommandons la plus grande prudence lors de vos déplacements, spécialement aux aurores et aux crépuscules.

D'une façon générale, les réactions à adopter sont les suivantes :

  • Ralentissez en présence de gibier ainsi qu'aux abords des zones boisées surtout si elles sont signalées par des panneaux mentionnant la traversée de celui-ci
  • Tenez compte que les chaussées sont glissantes de par l'humidité et la présence de feuilles mortes sur la route.
  • Abstenez-vous de toute manœuvre violente visant à éviter l'impact avec le gibier.
  • Il est, dès lors, préférable de freiner tout en gardant sa trajectoire « normale » et, éventuellement, toucher le gibier à une vitesse moindre.
Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question? Contactez-nous via le formulaire de contact.