Grippe aviaire - Cas de grippe aviaire chez les oiseaux sauvages

 Le virus de la grippe aviaire circule toujours en Belgique chez les oiseaux sauvages. Depuis le 13 novembre 2020, 22 cas de grippe aviaire hautement pathogène ont été découverts chez des oiseaux sauvages en différents endroits.

Pour les détenteurs particuliers de volailles, il est demandé de continuer à protéger vos oiseaux de tout contact avec les oiseaux sauvages !

grippe aviaire

 

Vous êtes un particulier et vous avez des poules, poulets, oiseaux d’ornement dans votre jardin. Que devez-vous faire ? Voici les règles générales :

Confinez ou protégez (avec un filet) vos volatiles
 

  1. Toutes les volailles et tous les oiseaux (*), en ce compris les pigeons, des exploitations avicoles et des détenteurs particuliers doivent être confinés ou protégés de façon à éviter les contacts avec les oiseaux sauvages.
  2. Le nourrissage et l’abreuvement de volailles et des autres oiseaux captifs doit se faire à l’intérieur afin de rendre impossible le contact avec les oiseaux sauvages. De même, ne leur donnez pas de l'eau provenant d'une source d'eau de surface ou d'eau de pluie à laquelle les oiseaux sauvages ont accès.
  3. Tous les rassemblements (expositions, concours, marchés) de volailles et d’oiseaux sont interdits, à la fois pour les professionnels et les particuliers.

(*) toutes les volailles, à l'exception des ratites (Autruches, …). Le confinement des ratites est en effet difficile d’un point de vue pratique. De plus, le risque de transmission de ces oiseaux est assez faible.

Prévenez votre vétérinaire en cas de symptômes

Si vous constatez une augmentation de la mortalité, ou tout autre symptôme lié à la maladie (perte d’appétit, diminution de la ponte, …), contactez votre vétérinaire.

Pouvez-vous encore consommer les œufs, la viande de volaille ?

Oui. Le consommateur n’encourt aucun risque. La viande et les œufs peuvent être consommés en toute sécurité.

Vous trouvez un oiseau sauvage (espèce aquatique) mort dans la nature ?

Si vous découvrez un oiseau sauvage (espèces aquatiques) mort dans la nature, signalez-le via le numéro de téléphone gratuit 0800/99 777, de manière à éventuellement permettre une investigation rapide. Il est recommandé d’éviter de toucher ces oiseaux afin de ne pas propager le virus.

Pourquoi est-ce important de respecter ces mesures ?

Ces mesures sont imposées à tous les détenteurs de volailles, même aux particuliers, car c’est le meilleur moyen pour empêcher le virus de pénétrer dans les poulaillers, pigeonniers, … quelle que soit leur taille ! En respectant ces mesures, vous protégez vos propres volatiles et celles de vos voisins mais vous contribuez aussi à protéger les exploitations professionnelles et tout le secteur avicole belge !

Source : AFSCA