Un réel appui en terrain difficile

IR dvi mtd

Souvent, il faut avoir le cœur bien accroché pour travailler à la police. Voyez les membres de la section MTD (Moeilijk terrein - Terrain difficile) du DVI de la Police Fédérale, spécialisés dans la récupération de corps en terrains difficilement accessibles. Entre cordages, mousquetons et... perspectives d'avenir de cette entité, nous avons suivi une journée de la formation des candidats.

AYWAILLE - Le Disaster Victim Identification team (DVI) de la Police Fédérale est un service d'appui qui fait désormais partie de la Direction centrale de la police technique et scientifique (DJT). L'une de ses sections a pour particularité d'opérer en terrains difficiles pour, par exemple, récupérer un corps ou fournir un appui aux laboratoires de police technique et scientifique chargés de prélever des traces.

La section MTD était autrefois connue comme l'équipe de spéléologues du DVI.

Après le départ à la pension de ses deux piliers, un changement de direction et une législation contraignante, deux choix s'offraient à Kurt Garrez et Régis Kalut, les coordinateurs de la section : "C'était soit tout arrêter, soit tout remettre en ordre", nous confie Régis. "Nous avons opté pour la deuxième solution. Objectif : monter un dossier à l'attention des autorités en vue d'organiser une formation en collaboration avec l'école des pompiers GRIMP, adaptée et légalement reconnue par le Service public fédéral Intérieur. Dès l'accord obtenu, l'offre de formation a été ouverte à l'ensemble des membres de la police intégrée."

Quatorze collègues se sont portés candidats pour douze places disponibles (six néerlandophones et six francophones). La formation MTD dure une semaine en immersion au Centre national des pompiers GRIMP, situé à Aywaille. Elle allie 40 heures de pratique, 8 heures d'analyse de risques (théorie) et se termine par un examen. S'ils réussissent toutes les étapes, les candidats obtiennent le précieux brevet et peuvent intégrer la nouvelle section. Mais seuls sept d'entre eux, hélas, sont parvenus au bout ce premier programme de recrutement/formation.

Plus-value

Si les deux coordinateurs ont décidé d'entreprendre cette aventure, c'est parce que cette forme de spécialisation répond à un besoin réel des entités de terrain. Fruit d'une belle collaboration entre directions générales de la Police Fédérale, cette offre de service entre aussi dans le cadre des plans d'urgence et d'intervention, dont la discipline 1 (opérations de secours) et la discipline 3 (opérations de police lors de catastrophes). La direction du DVI luxembourgeois y est également associée en vue d'un protocole d'appui international.

L'engagement de la section MTD est un appui gratuit pour tous les services de police, disponible sur demande adressée à la Direction des opérations de police administrative (DGA/DAO) ou à la Direction des opérations de police judiciaire (DGJ/ DJO) dans le cadre d'une mission judiciaire. L'équipe MTD n'intervient pas que pour des victimes décédées. Ses membres peuvent venir en aide non urgente aux policiers en difficultés face à une situation en terrain périlleux. La plus-value de la section MTD réside en sa capacité à analyser le milieu pour éviter le danger et préserver les indices, ce qui permet, in fine, d'augmenter la qualité des constatations.

"Participer à l'aventure"

  • Nom: Kurt Garrez
  • Âge : 45 ans
  • Fonction : WPR - Police Fédérale de la route - Flandre occidentale - Jabbeke + Coordinateur de la section MTD

"J'ai déjà effectué de nombreuses missions en Belgique, par exemple, à Maelbeek en mars 2016, ainsi qu'à l'étranger (Kosovo, Tsunami en Thaïlande, accident de car de Sierre, en Suisse...). Ce travail me tient à cœur et je ne pourrais y prendre part sans le soutien de mes supérieurs et collègues qui doivent me remplacer lorsque je dois partir en intervention avec le DVI. Nous pouvons être appelés n'importe où, à toutes les heures du jour et de la nuit. La flexibilité est un maître-mot ! Je suis heureux de participer à l'aventure de la mise en place de cette section MTD."

"Peut-être ouvrirai-je la voie à d'autres ?"

  • Nom : Pascale Somville
  • Âge : 50 ans
  • Fonction : Division Eco-fin - PJF Charleroi

"Passionnée de spéléologie depuis douze ans, je n'ai pas hésité une seconde à poser ma candidature lorsque j'ai vu l'offre pour la formation MTD. Habituée à un travail de bureau, je voulais sortir de ma routine, être davantage en contact avec les gens. Mais c'était surtout l'occasion de me rendre utile en mettant à profit, dans le cadre professionnel, des compétences acquises lors de mes loisirs. Je suis membre du cadre administratif et logistique, et la seule femme à m'être lancée dans l'aventure. Peut-être ouvrirai-je la voie à d'autres ?"